Accueil | Contactez-nous | Liens utiles | Plan du site
   
 

Le centre scolaire Léo-Rémillard est situé sur un terrain pittoresque de 6.88 hectares (17 acres) qui longe la rivière Seine dans le sud-est de la ville de Winnipeg. Au milieu d'une communauté en plein essor, la construction du nouveau secondaire a débuté en janvier 2006. Le centre scolaire Léo-Rémillard a ouvert ses portes aux élèves de la 7e à la 9e année de l'école Christine-Lespérance le 2 avril 2007.  Le nouveau centre prévoit partager certaines ressources avec un centre communautaire pour la communauté francophone de Saint-Vital.

Notre identité...

L'identité est la reconnaissance de ce que l'on est, par soi-même ou par les autres. Pour se faire nous avons dû trouver un nom et concevoir un logo et des couleurs. Les équipes sportives sont connues sous le nom des Renards et nous portons le vert, le roux et le noir. Nos élèves ont choisi une mascotte qu'ils ont nommé Léonard et qui les accompagne aux activités de l'école afin de promouvoir la fierté.

Choix de nom

Un comité de sélection a été établi pour donner un nom à notre nouvelle école. Le comité de sélection était formé d'un membre du comité scolaire (qui présidait les réunions), un membre du comité de construction, un membre de la communauté, deux membres du personnel (choisis par le personnel), un membre de la direction et deux représentantes des élèves.

Le concours était ouvert à la communauté entière, invitant les gens à soumettre des noms pour le nouveau secondaire. Une fois la date de tombée, les membres du comité se réunirent pour soumettre trois choix au comité scolaire.

Le nom retenu est celui de Léo Rémillard. Le nom gagnant fut proposé par le Cercle Molière et appuyé par la Société franco-manitobaine, Radio-Canada et l' Université de Saint-Boniface. Le dévoilement du nom a eu lieu le 23 avril 2007.

Histoire de M. Léo Rémillard

Portrait de Léo Rémillard, le dernier des premiers annonceurs de CKSB.

Chronique de Bernard Bocquel
(Diffusé le 31 mai 2007 aux ondes de CKSB).

Samedi le 8 mars 2008 - L'un des pionniers de la radiodiffusion au Manitoba et dans l'Ouest canadien, Léo Rémillard, dont le nom à été retenu pour notre Centre scolaire, meurt à l'âge de 89 ans.

La mort d'un pionnier
(Reportages aux ondes de Radio-Canada - lundi le 10 mars, 2008)

Avis de décès
(Winnipeg Free Press - le 10 mars, 2008)

Salut Léo
Article publié dans La Liberté (12 mars, 2008)

Vendredi le 3 juin 2011 - Monsieur Léo Rémillard est intronisé au Temple de la renommée - CBC/Radio-Canada au Manitoba

Un grand Manitobain honoré aujourd'hui par Radio-Canada Manitoba
( 3 juin 2011, à 16:52 sur Facebook)

« Nous sommes heureux de vous annoncer que Monsieur Léo Rémillard vient d'être intronisé au Temple de la renommée CBC/Radio-Canada au Manitoba. La célébration a eu lieu aujourd'hui dans les locaux de Radio-Canada, avenue Portage devant une centaine d'employés d'hier et d'aujourd'hui et en présence de la famille de M. Rémillard. Si vous visitez nos locaux au 541, avenue Portage, ne manquez pas de visiter la murale qui présente les personnalités de CBC/Radio-Canada intronisées au Temple de la renommée dont Monsieur Rémillard. Voici quelques notes biographiques à son sujet qui rappelle à quel point Léo Rémillard a contribué de façon exceptionnelle à l'épanouissement non seulement des médias francophones de la province, mais de la communauté francophone dans son ensemble.

Léo Rémillard fut un architecte de la radio et de la télévision française au Manitoba et dans l'Ouest canadien pendant plus de 40 ans. Il était l'un des trois premiers annonceurs de la station CKSB en 1946. En 1949, il fut nommé directeur des programmes de CKSB. Léo Rémillard se laisse ensuite séduire par le poste de directeur des programmes à la station CHFA à Edmonton, dont il devient ensuite le directeur. Il revient au Manitoba en 1956 pour coordonner les émissions du réseau français de la SRC à Winnipeg. Au début des années 1960, il fait le saut dans le domaine de la télévision, ouvrant ainsi la voie au lancement d'une première station de la Société Radio-Canada au Manitoba, CBWFT. Il a aussi occupé des postes à Chicoutimi et Ottawa avant de rentrer au bercail en 1970 à Winnipeg afin d'assumer le rôle de directeur des Services français de la SRC pour la région des Prairies. Léo Rémillard fut également un grand bâtisseur du théâtre en français. Il a été réalisateur, comédien et a notamment assumé le rôle de président du Cercle Molière et directeur artistique du Théâtre des aînés. En 1989, M. Rémillard a reçu l'Ordre des francophones d'Amérique. Un prix a également été créé en son honneur par le Cercle de presse francophone du Manitoba. En 2006, la Division scolaire franco-manitobaine a aussi inauguré le Centre scolaire Léo-Rémillard à Winnipeg pour souligner son énorme contribution à la communauté. En 2008, Léo Rémillard est décédé à l'âge de 89 ans.»


Notre logo

Nous sommes très fiers de notre nouveau logo. L’idée du renard comme mascotte a été présentée par Véronique Cormier et Brigitte DeCosse. Le dessin a été créé par l’entreprise Blindside Creative (devenu KiK Innovations).

Le logo est composé d’un renard roux et de grandes herbes vertes en forme de triangle.

Le renard symbolise les qualités que nous voulons faire ressortir chez nos élèves : la confiance, l’agilité, la discipline, la fierté, l’intelligence, la compétition saine et la débrouillardise.

Les grandes herbes, toutes différentes, représentent la diversité et l’aspect unique de chacun de nos élèves.

La couleur verte de l’herbe dans le logo représente l’écosystème unique dans notre cour d’école. La couleur représente aussi la philosophie verte de l’école et nos efforts à réduire la consommation, de recycler, de préserver et de protéger nos ressources.

La forme de triangle représente les trois intervenants essentiels au développement de l’enfant : la famille, l’école, la communauté. Chacun des angles du triangle correspond aussi à trois principes fondamentaux d’une école de qualité. Le premier angle représente l’apprentissage de qualité et comprend l’instruction, le curriculum et l’évaluation. Le deuxième angle représente le social et donc la coopération, le respect de soi, celui des autres et de notre environnement. Le troisième angle représente la citoyenneté et donc la responsabilité et l’autodiscipline.


Notre mascotte

Suite à un concours, notre mascotte de renard s’appellera dorénavant LÉONARD. Plusieurs personnes ont fait la suggestion de ce nom et la personne gagnante du tirage a été Rhéanne Reimer. Plusieurs ont participé au concours et notre belle mascotte se retrouve souvent aux activités scolaires. Léonard a fait sa première apparence à la Soirée fléchée au mois de février 2009. Les efforts et le travail de Christine Lesage et Danica Cormier avec la réalisation de ce projet méritent une mention.


Salut, Léonard!
Article de Daniel BAHUAUD (le 15 avril, 2009)

Croyances, valeurs, mission, vision et devise...

En avril 2008, un comité de travail composé de parents, des membres du personnel et d’élèves avec l’aide de M. Jean Beaumont entreprennent une planification de 3 à 5 ans pour le CSLR et l’élaboration d'une vision et les valeurs de l’école. Vous trouverez ci-dessous les fruits de leurs labeurs. Nous les remercions pour leur travail ardu, intéressant et surtout fructueux.

Nos croyances
  • Nous croyons aux droits de chaque apprenant :  d’apprendre à s’exprimer et de s’épanouir en français et d’être fier de son milieu francophone.
  • Nous croyons que chaque apprenant joue un rôle dans la protection de l’environnement.
  • Nous croyons qu’en collaboration avec la communauté, l’apprenant pourra devenir un citoyen responsable.
  • Nous croyons au bien-être physique et émotionnel de chaque apprenant et à l’inclusion de tous.


Nos valeurs

  • Empathie
  • Respect
  • Justice
  • Intégrité

Notre devise

Petit pied…grosse empreinte


Notre mission

Le CSLR est un milieu d’apprentissage inclusif qui engage les apprenants à vivre et à créer en français afin de devenir des citoyens responsables et soucieux de l’environnement.


Notre vision

Le Centre scolaire Léo-Rémillard se distinguera comme un modèle à suivre où la fierté francophone, l’excellence académique, la conservation de l’environnement et l’engagement communautaire seront valorisés.

Profil de l'élève...

Identitaire

  • Un jeune adulte qui promeut volontairement sa langue et sa culture française dans son vécu.
  • Un jeune adulte qui connaît l’histoire de sa communauté et qui vit sa francité avec sa famille, ses amis, ses collègues et d’autres francophones d’ailleurs.
  • Un jeune adulte qui s’exprime librement et clairement dans les deux langues officielles afin de communiquer (oralement et par écrit) avec les gens de son milieu et d’ailleurs.

Communautaire

  • Un jeune adulte qui fait preuve d’humanisme, d’empathie, de respect et d’inclusivité envers les autres.
  • Un jeune adulte qui contribue de façon positive et responsable à son milieu en respectant l’environnement et en y exerçant du leadership.
  • Un jeune adulte qui contribue au bien-être et à la vitalité de ses communautés locale, nationale et mondiale.
  • Un jeune adulte qui est conscient de son impact sur sa communauté et qui est fier de ses accomplissements.

Scolaire

  • Un jeune adulte qui possède les compétences qui lui permettent de transiger avec confiance et responsabilité dans un monde moderne où la technologie et l’information sont omniprésentes.
  • Un jeune adulte qui a confiance en ses habiletés et qui continue à s’épanouir tant au plan personnel, social, affectif et spirituel.
  • Un jeune adulte qui exploite ses talents et sa créativité avec jugement et auto-discipline.

Santé et bien-être

  • Un jeune adulte qui est soucieux de sa sécurité personnelle et de celle d’autrui.
  • Un jeune adulte qui adopte des habitudes de vie saine pour maintenir sa bonne santé physique et mentale.
  • Un jeune adulte qui reconnaît que sa vie a un sens et qui est optimiste quant à son avenir.

Historique...

Toutes démarches qui mènent à une fin ont une histoire.  Il en est de même pour le projet du Centre scolaire Léo-Rémillard. Ce rêve des parents du sud de Winnipeg, qui date depuis plusieurs années, a impliqué de nombreux individus dévoués.  En fin de compte, plusieurs générations en bénéficieront. Normand Boisvert, impliqué dès le début comme directeur à l'école Lavallée et ensuite comme membre de la communauté, nous en fait le résumé. Vous trouverez également ci-dessous des renseignements sur l'ouverture officielle qui a eu lieu le 16 octobre 2007 ainsi qu'un cour résumé sur le Prix Riel qui fut accordé en 2007 à deux membres de notre communauté pour leurs efforts envers l'établissement du nouveau centre scolaire.

École secondaire communautaire de Saint-Vital

En novembre 1989, la direction de l’école Lavallée recommande au Comité scolaire de cette école de considérer la construction d’un centre scolaire communautaire de la maternelle à la 12e année pour la région de Saint-Vital. Il s’agit d’une école avec trois volets : le volet élémentaire, le volet secondaire et le volet communautaire. Le Comité se démontre intéressé et suggère que les parents concernés en soient informés.  Au début de l’année 1990, trois réunions publiques sont convoquées avec les parents de la maternelle à 3e, 4e à 6e et 7e à 9e. Le tout fut suivi d’un sondage qui démontre que la communauté supporte fortement un tel projet.

Peu de temps après, la Commission scolaire de Saint-Vital endosse le projet et le soumet à la Commission des finances des écoles publiques du Ministère de l’Éducation. C’est à partir de cette période que le processus sera long et ardu.  C’est aussi à cette époque qu’il est question d’une commission scolaire francophone au Manitoba.  Ceci pousse la Commission scolaire de Saint-Vital de mettre le projet en veilleuse.  Elle veut attendre la décision des parents concernés en ce qui concerne leur adhésion à la commission scolaire francophone.  Cette nouvelle commission scolaire connue sous le nom de Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) est créée en 1994 et les parents de Saint-Vital choisissent d’y participer. La responsabilité de la construction d’un centre scolaire à Saint-Vital passe donc à la DSFM.  Cette dernière en fera sa priorité en ce qui concerne ses projets d’immobilisation. En 1997, le Ministère de l’Éducation annonce la construction d’une école élémentaire (M à 8) dans le sud de Saint-Vital pour accommoder 500 élèves. Seulement le volet élémentaire est accordé.

Les parents suggèrent à la DSFM d’accepter l’offre tout en demandant à la DSFM de poursuivre leur démarche pour obtenir le volet communautaire et le volet secondaire. La DSFM s’engage à le faire. Cette école élémentaire, connue maintenant sous le nom d’école Christine-Lespérance ouvre ses portes avec une garderie au coin de la rue John Forsyth et du chemin Dakota en janvier 2002.

La DSFM, toujours en collaboration avec les parents, accentue ses démarches auprès des gouvernements provincial et fédéral. Le manque d’espace où se trouve l’école Christine-Lespérance fait qu’on devra trouver un autre terrain. Les parents fouillent la région durant l’été 2001. Un terrain situé au coin de la rue Warde et du chemin Sainte-Anne semble répondre à leur besoin.  La DSFM en fait l’acquisition.

Le ministère de l’Éducation se démontre ouvert à la construction d’une école secondaire avec un volet communautaire en autant que le gouvernement fédéral est prêt à supporter financièrement le volet communautaire.  En janvier 2003, le ministre fédéral responsable des langues officielles et le ministre provincial de l’Éducation et de la Jeunesse signent une entente permettant la construction d’un secondaire avec un volet communautaire.

Les coûts de construction augmentent fabuleusement et les argents accordés pour la construction ne suffisent plus. Après d’autres discussions avec les gouvernements, le projet reçoit le feu vert pour débuter la construction.  La première pelletée de terre a lieu en décembre 2005 et la construction débute en janvier 2006.

Les élèves qui sont présentement à l’école Christine-Lespérance en 7e, 8e et 9e feront leur entrée au début de l’année calendrier 2007.

Le parcours fut long, mais la communauté francophone de Saint-Vital est heureuse d’avoir son secondaire avec le volet communautaire. La première graduation de la 12e année est prévue en juin 2010 – 21 ans après la première démarche en 1989.

M. Normand Boisvert - Septembre 2006


Ouverture officielle

L'ouverture officielle, tant attendue par les résidents de la communauté de Saint-Vital, eu lieu le mardi 16 octobre 2007. Plusieurs dignitaires furent présents ainsi que les médias. Mais c'est surtout la présence de M. Léo-Rémillard qui rendit cette journée remarquable.

M. Rémillard s'est dit très touché par l'hommage qui lui est rendu. « La DSFM joue un rôle essentiel dans la surveillance et l'épanouissement de la francophonie je suis donc très heureux de recevoir cette reconnaissance de leur part, confie Léo- Rémillard. Je n'oublierai jamais l'honneur qu'on me fait». [Extrait de l'article de Julien ABORD-BABIN La Liberté du 24 octobre 2007)]

Discours de M. Léo Rémillard le 16 octobre lors de l'ouverture du Centre scolaire.
(Reportage au ondes de CKSB le 17 octobre, 2007)

Ouverture officielle du nouveau Centre scolaire Léo-Rémillard à Winnipeg
(Communiquer de presse - Gouvernement du Manitoba le 16 octobre, 2007) (News Release)

Entrevue de Jean Fontaine avec Mme Louise Gauthier (Directrice) au sujet de l'ouverture officielle.
(Entrevue aux ondes de CKSB le 16 octobre, 2007).

French High School opens in St. Vital
(Article écrit par Christine Hanlon [parent] pour le Lance, le 19 novembre 2009)



Prix Riel

Deux parents de notre communauté remportent le Prix Riel en 2007 pour leurs contributions envers l'éducation

Le 9 mars 2007, Mme Claudette Warnke et M. Clément Cormier (parents de notre communauté) ont reçu le Prix Riel pour les nombreuses années qu'ils ont dévouées à mettre en place l'école Christine-Lespérance et le centre scolaire Léo-Rémillard pour la communauté du sud de Winnipeg (Saint-Vital).

Merci Claudette et Clément de la part de votre communauté

Où nous trouver / Zone de repêchage...

Où nous retrouver

Nous sommes situés à l'angle de la rue Warde et du chemin Sainte-Anne à River Park South à Saint-Vital au sud de
Winnipeg.

Retrouvez-nous sur Google Maps ®



Zone de repêchage

La zone de repêchage comprend les régions du sud de Winnipeg y inclus le sud de Saint-Vital, Royal Wood, Island Lakes, Sage Creek, Fort Garry, Whyte Ridge et Waverley West. Les écoles élémentaires de Christine-Lespérance, Lacerte et Noël-Ritchot (écoles nourricières) se retrouvent dans la zone de repêchage du centre scolaire Léo-Rémillard.

Frontières de la zone de repêchage

Frontière du Nord - de l'ouest à l'est                     Carte en format PDF

Avenue Wilkes à Hurst Way et avenue Parker à la Jubilee jusqu'à la promenade Riverside, couper suivant la Rivière Rouge au sud jusqu'à la Fermor et avenue Fermor jusqu'au Périmètre est;

Frontière de l'ouest - du nord au sud

Avenue Wilkes et Périmètre sud;

Frontière de l'est - du nord au sud

Périmètre est jusqu'au boulevard Lagimodière sud jusqu'au canal de dérivation de la Rivière Rouge;

Frontière du sud - de l'ouest à l'est

Périmètre jusqu'à la Rivière Rouge sud et couper au canal de dérivation de la Rivière Rouge jusqu'au boulevard Lagimodière;

Transport scolaire - Directive administrative de la DSFM sur le Transport scolaire (ENTTRA07)

Espaces scolaires...

Les espaces scolaires de 5 500 m2 (60 000 pi2) ont été conçus pour desservir 275 élèves de la 9e à la 12e année.  Le centre scolaire Léo-Rémillard comprend des locaux magnifiques y inclus un centre de ressources, un grand gymnase, une cafétéria*, un théâtre, une salle de musique, deux laboratoires de sciences et une salle multimédia parmi bien d'autres.   Tous les locaux ont accès à un réseaux sans-fil portant à l'Internet.

* Le centre scolaire Léo-Rémillard comprend une cafétéria qui permet aux élèves de prendre leur dîner sur place. Une cantine est également ouverte durant l'heure du midi permettant aux élèves de se procurer un goûté.

Journée scolaire...

Sauf pour les jours fériés ou pédagogiques (voir le calendrier), les classes ont lieu du lundi au vendredi de 8 h 45 à
15 h 15 avec une pause de 11 h 30 à 12 h 30 pour l'heure du dîner*.

Le secrétariat du centre scolaire Léo-Rémillard est ouvert de 8 h à 16 h du lundi au vendredi.

* Le centre scolaire Léo-Rémillard comprend un cafétéria qui permet aux élèves de prendre leur dîner sur place. Une cantine est également ouverte durant l'heure du midi permettant aux élèves de se procurer un goûté.

Inscription pour les nouveaux élèves / Choix d'école...

Inscription pour les nouveaux élèves

Tout élève qui désire s'inscrire au Centre scolaire Léo-Rémillard doit compléter le formulaire d'inscription afin d'être inscrit pour la nouvelle année scolaire.  Le formulaire complété doit être apporté au Centre scolaire ou envoyé par la poste.


Choix d'école

La Commission scolaire franco-manitobaine (CSFM) désigne l'école qu'un élève a le droit de fréquenter. L'école désignée est celle du quartier. La CSFM reconnaît l'importance accordée au développement d'appartenance communautaire et elle encourage les parents et les élèves à favoriser l'école de leur quartier.

Dans certaines circonstances, il se peut que les parents veulent choisir une école autre que celle du quartier. La directive administrative ADM05 (Choix d'école) de la DSFM s’applique dans ces circonstances.

Choix d'école (directive administrative ADM05, ancienne B-17)


     
Centre scolaire Léo-Rémillard © 2008 - 2014 Date de la dernière mise à jour : le 18 février 2014